periostat bottle

Médicament inhibiteur de la collagénase

BUY NOW

Combiner periostat au détartrage et surfaçage radiculaire augmente le niveau d’attache clinique de 71 %*

Mécanisme d'action

Periostat aide à réduire la surproduction de la collagénase (enzymes responsables de la destruction du collagène) et des ostéoclastes (cellules des os responsables de la résorption osseuse) présents en surabondance au cours d’une réponse inflammatoire chronique, prolongée et destructrice. Cette réponse inflammatoire exagérée est commune au sein des maladies chroniques inflammatoires, telles que la parodontite, les maladies cardiovasculaires et l’arthrite rhumatoïde. Par conséquent, lorsqu’utilisé durant 6 à 9 mois (BID), Periostat aide à moduler la réponse inflammatoire chronique prolongée et destructrice en une réponse inflammatoire normale et saine.

chronic prolonged inflammation plus periostat equal healthy inflammation/greater tissue repair

Indications

Inhibiteur de la collagénase pour usage périodontique.
Idéal lors des situations suivantes :
• Maladies cardiovasculaires14-17
• Diabète22, 23
• Génotype positif 25
• Ostéoporose suivant la ménopause18, 21 24
• Arthrite rhumatoïde13
• Fumeurs7
• Cas sévères et progressions rapides de parodontite1-12, 19

Ingrédient actif

Hyclate de doxycycline (20 mg)

DIN

02247104

Mode d'emploi

Adultes
2 fois par jour, 1 heure avant les repas du matin et du soir
Prendre la capsule avec un grand verre d’eau.

Mises en garde

Periostat est très bien toléré. Les effets secondaires sont similaires au groupe placebo.1-6
Periostat ne cause ni sensibilité au soleil, ni nausées, ni résistance bactérienne.

Contre-indications :
• Les femmes enceintes ou qui allaitent, les enfants, les personnes allergiques à la tétracycline ou les personnes souffrant de maladies du foie devraient s’abstenir d’utiliser Periostat.
• Les antiacides à base d’aluminium, de calcium ou de magnésium, les préparations contenant du fer ainsi que le sous-salicylate de bismuth nuisent à l’absorption de la doxycycline.
• Les barbituriques, la carbamazépine et la phénytoïne raccourcissent la demi-vie de la doxycycline.

graph showing doxycycline concentration per hours

Consulter la monographie du produit pour de l’information importante concernant les effets indésirables, les interactions avec d’autres médicaments et les informations sur la posologie n’ayant pas été mentionnées dans ce document.

table showing side effects are comparable to placebo

Tiré du «The Journal of the American Dental Association»

JADA 146(7) http://jada.ada.org July 2015 p. 525-535
Un groupe d’experts, convoqué par le American Dental Association Council on Scientific Affairs, a présenté des recommandations cliniques*

Le groupe a voté en faveur de deux recommandations comme traitement non chirurgical de la parodontite chronique:
  • Détartrage et surfaçage radiculaire (DSR) sans adjuvant
  • SDSR + dose sous-antimicrobienne de doxycycline (Periostat)

ada and jada logo
table showing the two clinical recommendations

Dose sous-antimicrobienne de doxycycline, utilisée en tant qu’adjuvant au DSR, augmente de 71 % le niveau d’attache clinique

table showing SRP with adjuncts is more effective

IL EST PROUVÉ QUE PERIOSTAT + LE DSR EST PLUS EFFICACE QUE LE DSR + PLACEBO, MÊME CHEZ DES PATIENTS SOUFFRANT DES CONDITIONS DIFFICILES SUIVANTES

Parodontite chronique

• Significativement plus efficaces que le DSR + Placebo et sans les effets secondaires des antibiotiques.1,2,4,10
• 75 % moins de perte de dents que les patients traités avec le DSR + Placebo.5
• Réduction de 90 % de la quantité de crevasses actives (celles devenant plus profondes avec le temps).3,5,7,8,9,11,12
• Aucun effet de rebond.1,6
• Réduction de 50 à 60 % de la quantité des médiateurs biologiques responsables de l’affaissement des tissus et de la résorption osseuse. (ex: MMP-8/collagénase, MMP-P et IL-1Beta)1,19
• Lors d’une parodontite progressant rapidement, l’ajout d’une DSD (comparativement à l’ajout d’un placebo) a engendré une réduction de 73 % du nombre de crevasses actives, une augmentation du niveau d’attachement de 2 à 3 fois plus important (ex: 2,2 mm vs 0,8 mm) et une réduction significative du saignement au sondage.2,8

Parodontite et arthrite rhumatoïde

• Les patients souffrant d’arthrite rhumatoïde (AR) et traités avec la « référence en matière de soins », le méthotrexate, ont démontré une réduction 3 fois plus importante de la sévérité de leur AR lorsqu’ils étaient également traités avec une DSD pendant 2 ans, et ce, sans présenter d’effets secondaires causées par une SDD.13

Parodontite et maladie cardiovasculaire

• Amélioration de l’état de la maladie parodontale avec une DSD.14,15,16,17
• Amélioration du diagnostic des facteurs de risques causant des maladies cardiovasculaires ; réduction de la quantité dans le sang des protéines C réactives, IL-6 et MMP-9 et augmentation du bon cholestérol avec une DSD.14

image of body showing organs affected by periodontitis

Parodontite et ostéoporose suivant la ménopause

• Une DSD et des traitements parodontaux de maintenance pendant 2 ans ont engendré une réduction de la sévérité d’une maladie parodontale déterminée cliniquement, radiologiquement et biochimiquement.18,19,20,21
• L’usage d’une DSD pendant 2 ans a réduit les biomarqueurs de diagnostic de la résorption osseuse du squelette, sans effets sur les biomarqueurs responsables de la formation des os (biomarqueurs du sang) et engendré une réduction du risque d’ostéoporose.24

Parodontite et diabète

• Amélioration de l’état de la maladie parodontale avec une DSD + le DSR.
• Réduction des taux sanguins d’hémoglobines A1 et C à un niveau pratiquement normal et aucun effets secondaires avec une DSD + le DSR, le DSR + Placebo et le DSR + 2 semaines d’antibiotiques.22,23

Génotype positif

• Réduction de 50 à 61 % du nombre de médiateurs IL-1Beta et MMP-9 après une utilisation variant de 2 à 4 mois, comparativement au DSR + Placebo.25

Académie Américaine de Parodontologie

" La recherche a démontré que la maladie parodontale est associée avec plusieurs autres maladies. Pendant longtemps, on considérait que les bactéries représentaient le lien entre la maladie parodontale et ces autres maladies. Cependant, des recherches récentes ont démontré que l’inflammation pourrait être le véritable responsable. Par conséquent, traiter l’inflammation n’aide pas seulement à gérer la maladie parodontale, mais également dans la gestion de d’autres conditions inflammatoires présentes du corps."
Traduction libre provenant du site : www.perio.org/consumer/other-diseases

american academy of periodontology logo

Témoignages

I just had a patient return after 2 months of Periostat. He's very compliant with recommendations and has localized severe chronic perio on the max molars. Today, I found that both sites had a significant decrease in bleeding on probing. And the deepest site, a 9mm, decreased to 6mm! I was so excited as I had no expectation of so great a result in an area of severe bone loss! It was terrific!

- Martha, a Registered Dental Hygienist

Références

*JADA 146(7) http://jada.ada.org July 2015 p. 525-535.
  1. Caton J, Ryan ME., Clinical studies on the management of periodontal diseases utilizing subantimicrobial dose doxycycline (SDD), Pharmacol Res. 2011 Feb;63(2):114-20. [download]
  2. Ashley RA., Clinical trials of a matrix metalloproteinase inhibitor in human periodontal disease, SDD Clinical Research Team. Ann, NY Acad Sci. 1999 Jun 30;878:335-46. [link]
  3. Lee JY, Lee YM, Shin SY, Seol YJ, Ku Y, Rhyu IC, Chung CP, Han SB., Effect of subantimicrobial dose doxycycline as an effective adjunct to scaling and root planing, J Periodontol. 2004 Nov;75(11):1500-8. [download]
  4. Preshaw PM., Host response modulation in periodontics. Periodontol 2000. 2008;48:92-110. [download]
  5. Caton JG, Ciancio SG, Blieden TM, et al., Treatment with subantimicrobial dose doxycycline improves the efficacy of scaling and root planing in patients with adult periodontitis, J Periodontol 2000:71:521-32. [link]
  6. Caton JG, Ciancio SG, Blieden TM, Bradshaw M, Crout RJ, Hefti AF, Massaro JM, Polson AM, Thomas J, Walker C., Subantimicrobial dose doxycycline as an adjunct to scaling and root planing: post-treatment effects, J Clin Periodontol. 2001 Aug;28(8):782-9. [link]
  7. Preshaw PM, Hefti AF, Bradshaw MH. , Adjunctive subantimicrobial dose doxycycline in smokers and non-smokers with chronic periodontitis, J Clin Periodontol. 2005 Jun;32(6):610-6. [link]
  8. Novak MJ, Johns LP, Miller RC, et al., Adjunctive benefits of subantimicrobial dose doxycycline in the management of severe, generalized, chronic periodontitis, J Periodontol. 2002 Jul;73(7):762-9. [link]
  9. Tapiainen T., Renko M., Kontiokari T., Renko M., Uhari M., Xylitol Administered Only During Respiratory Infections
Failed to Prevent Acute Otitis Media, Pediatrics. 2002 Feb;109(2):E19. [link]
  10. Mohammad AR, Preshaw PM, Bradshaw MH, Hefti AF, Powala CV, Romanowicz M., Adjunctive subantimicrobial dose doxycycline in the management of institutionalised geriatric patients with chronic periodontitis, Gerodontology. 2005 Mar;22(1):37-43. [link]
  11. Gu Y, Walker C, Ryan ME, PayneJB, Golub LM., Non-antibacterial tetracycline formulations: clinical applications in dentistry and medicine, J Oral Microbiol. 2012;4: doi: 10.3402/jom.v4i0.19227. [link]
  12. Novak MJ, Dawson DR 3rd, Magnusson I, Karpinia K, Polson A, Polson A, Ryan ME, Ciancio S, Drisko CH, Kinane D, Powala C, Bradshaw M., Combining host modulation and topical antimicrobial therapy in the management of moderate to severe periodontitis: a randomized multicenter trial, J Periodontol. 2008 Jan;79(1):33-41. 12. [download]
  13. Preshaw PM, Hefti AF, Novak MJ, Michalowicz BS, Pihlstrom BL, Schoor R, Trummel CL, Dean J, Van Dyke TE, Walker CB, Bradshaw MH., Subantimicrobial dose doxycycline enhances the efficacy of scaling and root planing in chronic periodontitis: a multicenter trial, J Periodontol. 2004 Aug;75(8):1068-76. [link]
  14. O'Dell JR, Elliot JR, Mallek JA, Mikuls TR, Weaver CA, Glickstein S, et al., Treatment of early seropositive rheumatoid arthritis: doxycycline plus methotrexate alone, Arthritis Rheum. 2006;54:621-7. [link]
  15. Brown DL, Desai KK, Vakili BA, Nouneh C, Lee HM, Golub LM., Clinical and biochemical results of the metalloproteinase inhibition with subantimicrobial doses of doxycycline to prevent acute coronary syndromes (MIDAS) pilot trial, Arterioscler Thromb Vasc Biol. 2004 Apr;24(4):733-8. [link]
  16. Tüter G, Kurtiş B, Serdar M, Aykan T, Okyay K, Yücel A, Toyman U, Pinar S, Cemri M, Cengel A, Walker SG, Golub LM., Effects of scaling and root planing and sub-antimicrobial dose doxycycline on oral and systemic biomarkers of disease in patients with both chronic periodontitis and coronary artery disease, J Clin Periodontol. 2007 Aug;34(8):673-81. [link]
  17. Bench TJ1, Jeremias A, Brown DL., Matrix metalloproteinase inhibition with tetracyclines for the treatment of coronary artery disease. Pharmacol Res. 2011 Dec;64(6):561-6. [download]
  18. Payne JB, Golub LM, Stoner JA, Lee HM, Reinhardt RA, Sorsa T, Slepian MJ., The effect of subantimicrobial-dose-doxycycline periodontal therapy on serum biomarkers of systemic inflammation: a randomized, double-masked, placebo-controlled clinical trial, J Am Dent Assoc. 2011 Mar;142(3):262-73. [link]
  19. Reinhardt RA, Stoner JA, Golub LM, et al., Efficacy of subantimicrobial dose doxycycline in postmenopausal women: clinical outcomes, J Clin Periodontol 2007:34:768-75. [link]
  20. Golub LM, Lee HM, Stoner JA, et al., Subantimicrobial dose doxycycline modulates gingival crevicular fluid biomarkers of periodontitis in postmenopausal osteopenic women, J Periodontol 2008:79:1409-18. [link]
  21. Walker C, Puumala S, Golub LM, et al., Subantimicrobial dose doxycycline effects on osteopenic bone loss: microbiologic results, J Periodontol 2007:78:1590-601. [link]
  22. Payne JB, Stoner JA, Nummikoski PV, Reinhardt RA, Goren AD, Wolff MS, Lee HM, Lynch JC, Valente R, Golub LM., Subantimicrobial dose doxycycline effects on alveolar bone loss in postmenopausal women, J Clin Periodontol. 2007 Sep;34(9):776-87. [link]
  23. Engebretson SP, Hey -Hadavi J., Sub-antimicrobial doxycycline for periodontitis reduces hemoglobin A1c in subjects with type 2 diabetes: a pilot study, Pharmacol Res. 2011 Dec;64(6):624-9. [link]
  24. Engebretson SP, Hyman LG, Michalowicz BS, Schoenfeld ER, Gelato MC, Hou W, Seaquist ER, Reddy MS, Lewis CE, Oates TW, Tripathy D, Katancik JA, Orlander PR, Paquette DW, Hanson NQ, Tsai MY., The effect of nonsurgical periodontal therapy on hemoglobin A1c levels in persons with type 2 diabetes and chronic periodontitis: a randomized clinical trial, JAMA. 2013 Dec 18;310(23):2523-32. [link]
  25. Golub LM, Lee HM, Stoner JA, Reinhardt RA, Sorsa T, Goren AD, Payne JB., Doxycycline effects on serum bone biomarkers in postmenopausal women, J Dent Res. 2010 Jun;89(6):644-9. [link]
  26. Ryan ME, Lee HM, Bookbinder MIC et al., Treatment of genetically susceptible patients with a subantimicrobial dose of doxycycline, Dent Res 2000:79:608 (abstract #3719).